Bienvenus dans la partie de l’ancien pays des Vertacomicores, connu sous le nom de Royannais.

Une histoire riche

Selon Florian Vallentin, le nom de Royans proviendrait de Rudianus, nom d’une divinité indigète des Vertacomicores. Une inscription antique, découverte en 1820 sur les confins du Royans, évoque cette divinité.

Au point de vue féodal, le Royans formait aux Xe et XIe siècles, une sorte de principauté appartenant aux Lambert-François. Ceux-ci furent remplacés par les Bérenger qui possédaient encore en 1788 Echevis, Ste-Eulalie et St-Laurent-en-Royans. D’autres communes, étant échues vers 1200 à Rambaud Osasicaa, formèrent le mandement de St-Nazaire-en-Royans.

et un patrimoine varié

C’est d’ailleurs dans ce dernier village que vous pourrez admirer une oeuvre monumentale. L’Aqueduc, construit en 1876, vous permet d’avoir une vue globale sur une partie du Royans, la vallée de la Bourne et le Vercors.

Village au milieu de collines

Le temps d’une journée, prenez le temps de découvrir la faune, la flore ou encore l’histoire de ce lieu, tout en profitant d’une croisière sur l’Isère à bord d’un bateau à Roue. Venez en prendre plein les yeux et plein les oreilles grâce aux commentaires de l’équipage. A ce sujet, n’hésitez pas à apporter vos jumelles pour admirer les nombreux oiseaux.

Côté gastronomique, prenez le temps de déguster la Raviole du Dauphiné. Les nombreux restaurants de la région vous proposent cette spécialité gastronomique composée d’une pâte de farine de blé tendre, d’oeuf et d’eau. La farce, elle, est à base de comté AOC ou d’Emmental, de fromage blanc au lait de vache, et de persil revenu au beurre.

Bateau à Roue voguant sur l'eau

Enfin, lorsque vous venez dans le Royans, prenez le temps de profiter des espaces et des paysages. Visiter le Royans, c’est admirer les gorges, les courbes, les routes prestigieuses à travers les gorges de la Bourne, et les Petits ou Grands Goulets.

En d’autres termes, venez dans le Royans et prenez le temps.

Partager sur

Commentaires

Soyez le premier à poster un commentaire !

Lire plus Lire moins

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *