Pour ce troisième volet de notre série dédiée à la Drôme des poètes, nous vous présentons (grâce au travail de Julien St-Rémy) Gilbert Gondoin. Voici, dit-il, un Dauphinois vraiment célèbre. Les écrivains ne semblent guère d’accord sur le nom de ce poète ; certains le nomment Gondouyn, d’autres Gilbert, d’autres enfin Claude.

Quoiqu’il en soit, Golbert Gondoin naquit à Romans vers le milieu du XVIe siècle. Ce poète eut la singulière fantaisie de traduire en quatrains les sentences du roi Salomon. Chorier dit dans son Histoire de Dauphiné que Gondoin « publia l’an 1587 un juste volume de quatrains spirituels et moraux.

Rue Romans

Dans la dédicace de son livre : A très-vertueux seigneur Antoine de Pellizzari, Gondoin nous explique pourquoi il a choisi le quatrain pour traduire  Salomon : « Parce que les sentences doivent être couchées le plus court et brièvement que faire se peut, j’ai choisi la plus briève et gracieuse sorte de vers dont on use aujourd’hui ; ores que je les eusse bien pu délater plus amplement en odes et sonnets », le subject étant si riche et fécond qu’il est. »

A la suite de la dédicace se trouvent, selon la coutume du temps, plusieurs poésies adressées à l’auteur. Deux quatrains feront suffisamment connaître le style de Gondoin.

La grâce de la femme est trop souvent damnable

Et sa beauté n’est rien que folle vanité

Qui tient le fol humain en ses laqs apasté ;

Mais celle qui craint Dieu est sur toutes louable.

Vous, juges gouvernans cette machine ronde,

Aimez justice pure, enquerez en bonté

Le Seigneur, le cherchant en toute intégrité,

Et lors vous jugerez droitement tout le monde.

Finalement, que l’on soit dans le sud de la Drôme (Buis-les-Baronnies), le long de la rivière éponyme (Crest) ou dans le nord (Romans), les écrivains drômois sont nombreux. Et rien que le fait de mentionner leur noms nous permet de voyager dans le département.

Partager sur

Commentaires

Soyez le premier à poster un commentaire !

Lire plus Lire moins

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *