Nous connaissons de la Drôme ses paysages, ses terroirs et les savoir-faire. Nous connaissons un peu moins les talents qu’elle peut contenir. Au XIXe siècle, Jules St-Rémy eut la bonne idée d’écrire une « Petite Anthologie des poètes de la Drôme » ; la première partie de ce recueil étant consacrée aux poètes du XVIe siècle à la Révolution. Nous vous proposons donc durant ces prochains articles de découvrir quelques-uns de ces poètes oubliés.

Antoine Le Masson était un écrivain du XVIIe siècle, né à Buis [les Baronnies]. Il appartenait à une famille noble originaire de la Crolles, près Grenoble. Il fut conseiller du roi, receveur général des finances, trésorier de l’extra-ordinaire des guerres sous François 1er et secrétaire de Marguerite, soeur de ce prince. Nous n’avons pas d’autres renseignements sur sa vie. »

Apparemment, Antoine Le Masson ne fut que traducteur ; par conséquent, il aurait peu de droits à figurer dans cette petite galerie de poètes. Mais Messieurs Delacroix et Rochas lui attribuant tous deux un ouvrage en vers : Les Amours de Phydie et de Gélasine, dont voici un sonnet :

Lavande papillon

Sonnet

Ai-je expulsé les Dieux de leur Olympe?

Ai-je souillé les chastes sacrifices?

Ai-je excité de ma belle maîtresse

L’ire ou courroux par fait ou par pensée?

Non. – Pourquoi donc son oeil plus ne m’avise,

Sa bouche plus ne me parle ou me rit,

Plus ne m’écrit sa main dextre marbrine,

Plus son désir n’est amoureux du mien?

Si je ‘ai plus si bien fait mon office

En l’art d’aimer dame que je devais,

tacitement donnez-m’en connaissance ;

Et plutôt soient la mer, la terre et l’eau,

L’air, les humains et les astres luisants

Prompts à m’hayr, que vous lente à m’aimer.

L’abbé Vincent, qui a écrit une notice historique sur le Buis, ne nous dit rien sur notre auteur. Peut-être qu’en vous promenant dans les jolis paysages de la Drôme provençale, du côté de Buis-les-Baronnies, vous pourrez recueillir quelques informations.

Partager sur

Commentaires

Soyez le premier à poster un commentaire !

Lire plus Lire moins

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *