Le département de la Drôme est un territoire d’eau. De ses montagnes du Vercors ou du Diois descendent de nombreux torrents qui alimentent et arrosent des superbes villages. Et ces eaux peuvent de temps en temps avoir quelques pouvoirs bienfaiteurs. En voici un petit aperçu de ce qui s’écrivait au XVIIIe siècle.

Cours d'eau vive
© L. Pascale – LaDromeTourisme

La Drôme prend sa source dans la vallée de la Drôme auprès du village de la Bastie des Fonts, et se jette dans le Rhône quatre lieues plus bas que l’Isère, après avoir grossi ses eaux de celles de Meyroce, de la Sure, de la Roane, de la Gervans, de Veoure & du Besc.

Les fontaines minérales les plus salutaires & les plus renommées sont celles qui suivent.

A la Motte, à deux lieues du terrain qui brûle, il y a une fontaine dont les eaux sont grasses, onctueuses, & bitumineuses.

Pêcheur dans rivière
© L. Pascale – LaDrome-Tourisme

A la montagne d’Orel près de Die il y a des eaux qui sont spécifiques contre la fièvre tierce ; de même que celles qu’on trouve à un quart de lieue de Gap guérissent la fièvre quarte. La fontaine du Pont de Baret entre Crest & Montélimart a les mêmes proprietez que celles de la montagne d’Orel.

Dans la baronnie d’Aix, près de Die, il y a deux sources séparées par l’espace de deux pieds ; l’eau de l’une est salée & celle de l’autre est douce.

Les beaux jours revenant, il vous sera peut-être évident d’aller vous balader par monts et par vaux à la découverte de ces rivières.

Partager sur

Commentaires

Soyez le premier à poster un commentaire !

Lire plus Lire moins

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *