Comme quasiment partout en France et en Europe, le Département de la Drôme n’échappa pas à l’épisode phylloxérique de la fin du XIXe siècle. Le vignoble fut complètement détruit et il fallut trouver des solutions pour le sauver de ce fléau. Le rapport du Concours régional agricole de Valence nous fournit quelques exemple à travers les propriétaires et fermiers lauréats.

C’est quoi le phylloxera?

En deux mots, il est nécessaire de vous présenter le phylloxera. Il s’agit d’un insecte arrivé directement des Etats-Unis. C’est une sorte de puceron qui détruisit le vignoble français ; ce qui eut pour conséquence la disparition de quelques cépages ancestraux. Plusieurs moyens ont été trouvés pour lutter contre ce fléau dont celui de la submersion.

C’est par ce moyen que monsieur Astier, propriétaire à Livron, a pu conserver environ 1ha 60ares de vignes indigènes. Les membres du jury jugèrent la fructification des vignes satisfaisante quoique irrégulière.

Vignoble du Diois
© L. Pascale – LaDrôme Tourisme

Pour un renouveau du vignoble …

Un autre moyen fut celui qui s’imposa quasiment partout ; et qui est encore d’actualité. M. Miachon, propriétaire à Epinouze, tenta une expérience. Les trois hectares qu’il consacrait à la vignes consistaient en un terrain maigre et caillouteux. Le jury a vu des cépages indigènes greffés sur pieds américains et des plants américains producteurs directs. Au final, malgré la médiocrité du sol, ces plantations donnèrent d’excellents rendements.

Enfin, notons l’expérience de M. Constantin, propriétaire de vignes entièrement détruites à Montboucher. Les incertitudes qui régnaient alors le décidèrent à effectuer ses premières plantations, moitié en producteurs directs et moitié en porte-greffes ; les vignes greffées lui ayant donné de meilleurs résultats que les plants directs, il renonça définitivement à ce dernier.

recolte raisin
© L. Pascale – LaDromeTourisme

Et c’est à travers des expériences comme celles que nous venons de citer que le vignoble français et le vignoble drômois peuvent nous offrir aujourd’hui des vins savoureux, à déguster avec modération.

Partager sur

Commentaires

Soyez le premier à poster un commentaire !

Lire plus Lire moins

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *