Aujourd’hui, beaucoup de guides touristiques nous donnent envie de visiter le territoire français. Et pourtant… certaines notices existaient déjà bien avant… en voici une écrite en 1718 par M. Piganiol de La Force en 1718. Nous vous proposons un petit aperçu

Romans, la ville marchande

Romans, Romanum, Romanis, est sur l’Isère. Le fauxbourg qui est au-delà de cette rivière, du côté du Valentinois, s’appelle Le Péage. C’est une ville fort marchande. Il y a une Collégiale dont le bâtiment est fort antique, & quelques couvents. On y remarquera aussi un Calvaire modelé sur celui de Jerusalem par Romanet Bossin, qui avait fait le voyage de la Terre sainte. François I y mit la première pierre l’an 1520.

Romans

Auprès de Romans on voit une maison agréable par ses terrasses, par ses jets d’eau, et par d’autres embellissements. Elle s’appelle Triord.

Valence, la Robuste

Valence, Valentia, Julia Augusta Valentia, après qu’Auguste l’eut érigée en Colonie du droit militaire, Civi as Valentinorum dans la notice des Provinces, est sur le Rhône, et la capitale du Valentinois. Cette ville est d’une médiocre grandeur. La Cathédrale est un assez joli bâtiment. Le Choeur est plus élevé que la Nef. La place des Clercs, qui est vis à vis de cette Eglise est assez grande, mais les maisons qui sont autour n’en sont pas belles. Il y a encore quelques autres places dans la ville, entre autres celle de la Pierre où se tient le marché. L’abbaye de S. Ruf est ancienne, et le bâtiment gothique. L’évêché est une belle maison.

Les vues du jardin donnent sur le Rhône, et son fort étendues. La citadelle fut bâtie sous François 1er et est peu de chose. Dans le cloître des Cordeliers, on voit la représentation d’un squelette géant, qui avait quinze coudées de haut. On apprend, par une inscription latine, que ce géant s’appelle Buardus, et que c’était un tyran du Vivarais, dont les os ayant été trouvés en 1456 furent enterrés dans ce cloître. Les murailles de la ville sont fort bonnes, et le mail est dans les fossés. On a tenu trois concilies à Valence. Le premier en 374, le second en 584 et le troisième en 855.

Champ de Mars Valence

Les environs de Valence sont agréables, arrosées par des fontaines, dont les eaux sont fort pures et fort belles. On monte sur un petit côteau qui fait un demi-cercle autour de la ville, et lui sert, pour ainsi dire, de cirque naturel, aussi exactement fait que si c’était un ouvrage de l’art.

Le Valentin est une maison auprès de Valence, où il y a un très beau parc, fort propre pour la chasse. Le château est situé au milieu du parc. L’escalier est beau, et conduit dans un très grand appartement dont les vues sont charmantes.

Partager sur

Commentaires

Soyez le premier à poster un commentaire !

Lire plus Lire moins

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *